Accueil / Culture / Baan Khok Sa Nga le village des cobras royaux 
Baan Khok Sa Nga le village des cobras royaux 

Baan Khok Sa Nga le village des cobras royaux 

Vous aimez les serpents ?

Des serpents ! Brrrrrrr !

Vous n’êtes pas fana, c’est sur et certain.

Et pour rien au monde, vous n’auriez un serpent comme animal de compagnie.

Encore moins un cobra royal à la morsure particulièrement mortelle.

Les habitants de Baan Khok Sa Nga, ne sont pas de votre avis.

Ils adorent les serpents, surtout les cobras royaux. Et chaque famille en possède au moins un qui cohabite avec las chiens, les chats et les volailles. Dans un vivarium ou une cage, bien sur. N’exagérons pas !

C’est devenu une véritable passion.

Jadis, ce petit village où environ 600 habitants vivaient des rizières, à 60 kilomètres de Khon Khen, au cœur de l’Isan, et pour améliorer leur ordinaire, ils cultivaient des plantes médicinales.

Pour attirer les clients, depuis 1951, ils se mirent à élever des cobras royaux, à la morsure qui tue.

Maintenant, ce sont des animaux de compagnie – environ 200 dans le village – auxquels ils sont très attachés.

Parmi le bocage isanais fait de petits étangs, de rizières séparées par des haies et des champs de canne à sucre, ce petit bourg se singularise par cet élevage particulièrement dangereux.

Dangereux ?

Pas pour eux qui s’amusent à les dompter, les provoquer, les exciter et faire du “cobra boxing”, un spectacle impressionnant dans un ”théâtre” assez spécial..

Même les jeunes enfants s’y mettent.

Plusieurs fois par jour, au gré de l’arrivée des cars emplis de touristes thaïs pour la plupart, les habitants et les cobras royaux se donnent en spectacle.

A l’origine cette passion pour les cobras et les “combats” servaient à faire venir les gens des environs afin de pouvoir leur vendre les simples et autres aromates qui poussaient dans leurs champs.

Mais le business a commencé à attirer des touristes de toute la Thaïlande. Et maintenant, c’est un défilé de cars qui viennent se garer dans le parking de ce hangar qui sert de salle de spectacle avec une sorte de ring sur un podium, où les habitants défient les reptiles.

On peut même en attendant le début du show les admirer dans des cages ou des vivariums et acheter des produits de l’Isan.

Les acteurs excitent les cobras et font mine de les toucher,de les frapper. Ceux-ci réagissent, avec un peu de retard, heureusement.

Les combats sont poignants et il semble à chaque minute que la bête va mordre le “gladiateur”.

Ce qui arrive parfois.

Comme les serpents ne sont pas débarrassés de leur venin, ces morsures peuvent être mortelles, mais soignées avec les herbes locales, elles ne nécessitent la plus part du temps qu’une hospitalisation, voire l’amputation d’un doigt.

On tremble, surtout pour les très jeunes enfants, bien dégourdis qui affrontent ces cobras mortels.

Vous serez subjugués par cette “danse de mort” très impressionnante.

N’hésitez pas à visiter ce village banal, mais surtout à assister à ces spectacles. Faites-y des achats, une bonne façon de déguster les produits locaux et de rémunérer ces combattants de l’impossible.

Vous pourrez aussi vous faire photographier avec un boa autour du cou.

Et faites attention où vous mettez les pieds.

Lire aussi : Ghislain POISSONNIER (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) jeudi 25 décembre 2014 (Rediffusion du mardi 19 février 2013)

{loadposition 728-2_bangkok-article

http://www.lepetitjournal.com/bangkok/a-voir-a-faire/141052-sortie-baan-khok-sa-nga-le-village-des-cobras-royaux

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*