Accueil / Culture / Le marché birman de Dan Sin Khong.
Dan-Sin-Khong

Le marché birman de Dan Sin Khong.

A une soixantaine de kilomètres d’où j’habite en Thaïlande et à une trentaine de kilomètres de Prachuap Khiri Khan, prés du poste frontière de Dan Sin Kong, entre la Thaïlande et la Birmanie, il y a chaque week-end un grand marché qu’on appelle le ”Marché Birman”.

Il n’a de birman que le nom, car le plus part des commerçants sont Thaïs et comme ailleurs en Thaïlande ce sont les employées qui sont birmanes.

On y trouve de la bouffe (on est toujours en Thaïlande que diable !), des meubles, des orchidées, des bazars, des vêtements, etc.

J’errai à la recherche de quelques babioles et soudain j’entends ”Hello Teacher”.

Je me retourne et quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver nez à nez avec deux jeunes Birmanes.

J’ai rapidement reconnu une d’entre elles LWIN LWIN MAR.

C’était une de mes élèves au BHSOH de Mae Sot où j’ai enseigné le français pendant trois mois à une vingtaine de jeunes migrants birmans, certains orphelins.

L’autre aussi était élève au BHSOH, mais n’avait pas de velléités francophones.

La plupart des élèves venaient de toute le Birmanie d’où leurs parents pour les protéger les avaient envoyés en Thaïlande.

LWIN LWIN MAR habite de l’autre côté de la frontière et viens travailler chaque week-end au marché à vendre des téléphones, pour un patron thaï, bien sûr.

Ils se retrouvaient dans une grosse soixantaine d’écoles – souvent plus ou moins clandestines – dont le BHSOH où j’enseignais.

Cette période a été à l’origine de la création de MENGLABA.

Car pour aider cette école très pauvre à l’époque et pour recruter des bénévoles, j’ai créé une petite association loi 1901, MENGLABA afin d’avoir une structure officielle.

Les cours de Français ont cessé depuis.

Mais cette association a été reprise de mains de maîtresses par Annette et Irène

Et vous pouvez lire leurs aventures sur le site de MENGLABA et éventuellement leur faire parvenir une obole ou mieux, une cotisation : http://menglaba.free.fr/

Beaucoup d’émotions à revoir cette jeune fille qui me replongeait vingt ans en arrière.

Elle te donne le bonjour, Annette car elle se souvient très bien de toi.

Très ému, j’ai oublié de lui demander son numéro de portable.

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*