Accueil / Voyage Thaïlande / FerDex en scooter (1ère partie) Mae Sot .
ville de maesot

FerDex en scooter (1ère partie) Mae Sot .

Je m’étais régalé l’an dernier avec mon Scooter ”PCX 150” sur les routes de l’Isan, dans un trip de 4500 kilomètres en 1 mois et demi :

– 1 – http://voyageaupaysdesmerveilles.com/carnet-du-voyage-a-moto

– 2- http://voyageaupaysdesmerveilles.com/la-2eme-partie-du-carnet-du-voyage-a-moto-scooter-de-ferdex

– 3  -(http://voyageaupaysdesmerveilles.com/voyage-moto-de-ferdex-3eme-partie-il-continue-le-bougre

– 4 – Suite au changement d’hébergeur, nous ne sommes pas pour l’instant en mesure de vous présenter cette 4ème partie. Elle a disparu du site et erre dans les mailles du net, prisonnière d’un piège à loup ou dans une autre situation moins enviable dans le ”deep web”, cette partie cachée de 80 % d’internet difficile à explorer.

Nous nous en excusons et nous faisons tout notre possible pour la retrouver et la remettre dans le site.

– 5 – http://voyageaupaysdesmerveilles.com/420

– 6 – http://voyageaupaysdesmerveilles.com/le-road-trip-dans-lest-de-la-thailande-parcoure-scooter-par-ferdex-6-eme-dernier-episode

Cette année, je vais visiter les ”montagnes” de l’Ouest et du Nord.

Petite nouveauté, cette fois je n’ai pas envie de me taper les 400 kilomètres de Pet-Kacem, cette route à 2 fois 2 voies qui va de Bangkok au Sud du pays.

Trop de circulation et peu d’intérêt dans ces paysages que j’ai déjà vu très souvent.

Je décide donc d’envoyer mon scooter à Mae Sot par … La Poste.

Oui, c’est possible ici.

Et ça ne revient même pas très cher, mais plus cher que prévu. En effet mon PCX 150 CC fait en réalité 152 CC et donc ça me coûte 500 bahts de plus (environ 13,00€) pour 2 malheureux CC.

Mae Sot est une ville à la frontière birmane, mais plus au nord que   le marché Birman de Dan Sin Khong, près de Prachuap, Khiri Khan(http://voyageaupaysdesmerveilles.com/dan-sin-khong dont je vous ai déjà parlé dans le site.

Cet envoi ne m’obligera pas à louer une motorbike dans les villes où je m’arrêterai, car, en Thaïlande, les loueurs de motorbikes sont locaux et j’aurais dû rendre ma monture où je l’avais prise.

Et je pourrais même rentrer à la maison avec.

Le postier au départ me promet un délai de sept à dix jours avant la livraison à Mae Sot.

Je pourrais donc passer une semaine à Bangkok, cette ville que j’adore.

Mais un coup de téléphone de La Poste de Mae Sot m’annonce l’arrivée à destination au bout de 5 jours seulement.

Bravo la Poste thaïe, bien plus forte que la Compagnie des Chemins de Fer.

J’écourte donc mon séjour à Khrung Thep (Bangkok en Thaï).

Je vais passer la nuit à Phitsanulok où je me régale au marché de nuit.
Et le lendemain matin en bus et mini-van après Tak, je file à Mae Sot.

Direction La Poste.

Et, là, pas de scooter.

Il est encore au centre de tri, à quelques kilomètres de là et je repends un moto-taxi.
Effectivement, mon scooter est là, recouvert de colis et de ballots.

Nickel ! Sans une égratignure, autre que celles résultantes de vautrages antérieurs.

Une chambre à ma guest-house préférée, la Ban Thai Ouest-House où je retrouve mes copines de MENGLABA, notre petite ONG qui aide des migrant-schools et des élèves birmans.

C’est de plus en plus dur pour ces écoles.

Deux des écoles que nous aidions ont dû fermer.

Et dans l’une d’entre elles, les professeurs n’assuraient plus les cours que deux ou trois jours par semaine, obligés d’aller travailler pour nourrir leur famille, car ils sont restés plusieurs mois sans salaires.

MENGLABA a donc payé leurs salaires jusqu’aux vacances. Il semble que MENGLABA devra aussi payer leurs salaires l’an prochain.

Sur le plateau où elle se trouve, c’est une mesure de sécurité, de nombreux kidnappings d’enfant très jeunes ont eu lieu

Les grosses ONG riches qui les aidaient ont émigré vers le Myanmar (Birmanie), beaucoup plus prestigieux pour elle et donc plus de facilités pour récolter des fonds dans leur pays d’origine.
On parle plus dans les médias de la Birmanie que de Mae Sot où pourtant vivent de très nombreux Birmans à tel point que les Thaïlandais appellent cette ville ”Little Burma”.

Mes amies Annette et Irène sont très busy, d’autant qu’Annette repart en France dans 5 jours.

Elles doivent acheter un couple de cochons pour aider une famille de 10 enfants. C’est mieux que de leur donner de l’argent ou du jambon.

Ils pourront les élever et ainsi gagner un peu d’argent.

Elles doivent aussi réfléchir et prendre des avis pour l’achat d’un générateur pour une école dans la jungle.

Elles apprécient la somme d’argent que je leur apporte résultant de la vente de quelques exemplaires de “Sans Tabou ni Trompette” http://www.amazon.fr/Sans-Tabou-ni-Trompette-FerDex-ebook/dp/B00JFXTCRU/ref=sr_1_1?s=digital text dont le produit des ventes de l’édition papier est intégralement reversé à MENGLABA.

Jérome, Laurence, Porn et Claude-Alain vont faire un atelier ”fours solaires” pour apprendre aux Birmans pauvres de ce plateau, à réaliser des fours solaires avec des matériaux de récupération (carton, papier alu, etc.).

Ces fours peuvent cuire une gamelle de riz en deux heures.

Ça ne semble pas très rentable dans ce pay qui normalement ne manque pas de bois, donc de charbon de bois, mais cela pourra aider des familles vraiment pauvres et participer à ”Save the Planet”, d’autant que justement ce plateau a été pas mal déforeté : seulement des cultures et peu d’arbres.

Voici quelques photos : https://plus.google.com/photos/114618816216547539202/albums/6122971031366671985?authkey=CMTy-OeiioijhwE

J’ai été vachement content de revoir (et elle aussi) mon amie qui a un restaurant au marché de nuit, elle qui m’avait appris de nombreux mots thaïs (de plats, il faut bien le dire).

Je n’étonnerai personne en disant que c’est par les appellations de nourriture que j’ai commencé à apprendre le thaï.

Et ça a plutôt bien marché.

Je me demande même si je ne vais pas ouvrir une école de langue pour les gourmands.

Après avoir passé 3 jours à Mae Sot, je décide d’aller faire un tour à Tak.

FerDex

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*