Accueil / Culture / Religion Thaïlande- 2ème partie- De la tradition à la superstition
quel est la religion en thailande

Religion Thaïlande- 2ème partie- De la tradition à la superstition

La religion en Thaïlande, est souvent une affaire de superstition qui atteint son apogée avec le bizness des tatouages protecteurs et surtout des amulettes.

Des fortunes s’échangent tous les jours.

 

J’ai personnellement vu des amulettes de plusieurs milliers de bahts, dont une, appartenant à un cadre supérieur de la police militaire thaïlandaise, estimée à dix-millions de bahts.

Il y a des marchés aux amulettes dans la plupart des villes et parfois même dans certains temples du Bouddhisme thaï.

 

A Bangkok, il y a plusieurs. Entre autres, un derrière le Palais royal sur la rue qui longe la rivière. Un autre sur le trottoir de gauche de l’avenue qui mène à Jatu Jak, le Week-end market. Et une multitude d’autres.

 

Puisque nous parlons de la religion en Thaïlande il y a actuellement une grosse campagne d’affichage demandant aux farangs (étrangers) de respecter le Bouddha thaïlandais et de ne plus se le faire tatouer ni d’en acheter des reproductions antiques.

La plupart des Thaïlandais mâles, font des stages de moines dans les temples, ce qui, dans les familles aisées donne lieu à une bonne journée de fête et de libations et des dons conséquents.

Les Thaïlandais vont très souvent dans les temples pour y prier, pour y faire des offrandes en vue de récupérer des “mérites” ou pour demander à Bouddha de bien vouloir le faire gagner à la loterie, trouver un mari riche ou de le faire renaitre dans une vie aisée.

religion thaïlande

Certains temples sont immensément riches du fait de leurs bizness :

élevage et visite de tigres et autres animaux sauvages, cours de massage thaï ou de réflexologie plantaire, cérémonies de mariage ou de crémations des morts, veillées funèbres, conseils et prédictions de l’avenir, pèlerinages, fêtes (souvent de grosses foires) annuelles, où tout est prétexte pour les Thaïlandais pour cotiser.

Si dans l’ensemble, les moines du Bouddhisme thaï sont plutôt de braves types et sont très aimés par leurs ouailles, il y a parfois ses brebis galeuses. Depuis quelque temps, un moine bouddhiste thaï, Luang Pu Nen Kham, aujourd’hui défroqué par sa hiérarchie, a été la vedette d’une vidéo peu flatteuse où il se prélassait dans un jet privé à l’environnement luxueux. Après enquête, il est présumé coupable de détournement de dons pour son usage personnel.

Le colonel de police Seehanat a déclaré à l’AFP : “Les moines reçoivent des dons et doivent les utiliser pour le bénéfice du public, pas de façon personnelle et pour leur confort”, a ajouté à l’AFP le colonel de police Seehanat.

Ce moine bouddhiste serait en fuite à l’étranger. Il est aussi accusé de relations sexuelles avec une mineure, de possession de drogue et de blanchiment d’argent.

La Thaïlande, n’ayant pu l’arrêter, a saisi pour quelque 583.577 euros (24 millions de bahts) de biens (des biens immobiliers estimés à 12,8 millions de bahts (environ 307.169 euros), trois voitures dont une Porsche et une Mercedes-Benz, ainsi qu’une Harley-Davidson et de l’argent sur 14 comptes bancaires).

Le Bouddhisme thaïlandais a été frappé récemment par une série d’affaires impliquant des moines, (usage de drogue, d’ivresse, de paris et de recours à des prostituées).

Vous voyez, la religion en Thaïlande est un savant mélange de religion, le Bouddhisme thaï, mais aussi de superstitions, et de bizness et héberge aussi des moutons noirs.

Tout le monde semble y trouver son compte.

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*