Accueil / interview / Thaïlande et Business | L’Interview de Frank.
Frank à la recherche de pierre préscieuse

Thaïlande et Business | L’Interview de Frank.

Frank est un français qui a beaucoup voyagé, et, comme on dit “s’est rangé des voitures” car il faut bien vivre.

Il parle très bien thaïlandais.

interview de frank entre business et voyage

Pour concilier une activité rémunératrice et son goût des voyages et de la Thaïlande, il a axé son bizness sur l’achat de bijoux en argent et en pierres précieuses qu’il se procure ici et revend sur les marchés en région parisienne et l’été, dans la région de Bayonne sur la côte basque.

Voyage au Pays des Merveilles :

Bonjour.

Merci d’accepter de répondre à cette interview.

Peux-tu te présenter et présenter business, sans oublier de mettre l’adresse de ton site web car, juste renvoi de l’ascenseur, ça te fera un peu de publicité.

Frank :

Bonjour, comme la plupart des voyageurs j’ai toujours eu des problèmes avec l’autorité, ce qui m’a amené à vivre en artisan, à rechercher le plus de liberté possible dans ma vie. C’est comme ça que je me suis retrouvé (ça m’était déjà arrivé avant) sur les marchés à vendre, d’abord des hamacs et puis des bijoux.

Je vis de ça depuis une quinzaine d’années.

Mon site web : ”connaissement”. 

Voyage au Pays des Merveilles :

Depuis combien de temps et comment as-tu connu la Thaïlande ?

Frank :

La première fois c‘était en 1986, un ami y était déjà venu plusieurs fois et m’avait donné l’envie de connaître le pays. J’avais déjà été au Mexique (beau voyage) et au Maroc (surprenant) mais ne connaissais pas du tout l’Asie, un joli choc, tout en douceur.

Voyage au Pays des Merveilles :

Tu y reviens souvent, inutile donc de te demander si tu l’aimes. Qu’est-ce qui te plaît dans ce pays ?

Frank :

D’abord les thaïs, leur gentillesse, leur liberté dans le respect des autres, enfin plus ou moins, ces jours-ci quand le voisin rentre vers 1H00 du matin, il écoute de la musique comme si c’était 1H00 de l’après-midi, personne ne râle, alors on dort.

La bouffe extra même pour les non mangeurs de viande comme moi.

Le climat agréable, les prix modiques des logements, transports, fringues…, les plages, les montagnes, la campagne, les moustiques(qui ne dorment que d’un œil), les embouteillages à Bangkok (un régal dans les bus non climatisés…) et puis cette belle harmonie dans la vie de tous les jours, le plaisir de vivre… .

Attention, il n’y a pas que du bon, système ultra libéral, grosse corruption, beaufs, mafia, protection sociale au minima, prostitution sordide, abrutissement par la pub, la télé, éducation faiblarde, haine ordinaire dans tous les quartiers, pas de conscience écologiste… .

Voyage au Pays des Merveilles :

Tu es toujours célibataire. Depuis le temps que tu viens ici n’as-tu pas réussi à y trouver l’amour ?

Frank :

Depuis 3 ans, il y a Nour avec qui je m’entends très bien.

L’amour, c’est je t’aime moi non plus non ?

Voyage au Pays des Merveilles :

Est-il facile de faire du business avec les Thaïlandais ? Les prix sont-ils vraiment intéressants ? Tes vendeurs sont-ils fiables ? Tes clientes sont-elles satisfaites de la qualité des bijoux que tu leur vends ?

Frank :

CA n’est pas très difficile, les biznèces sont souvent tenus par des Chinois-thaïs ayant pignon sur rue.

Il y a rarement des problèmes mais il faut faire attention comme partout, c’est le B-A, BA du commerce.

La Thaïlande était, je pense est toujours, numéro 3 pour la production de bijouterie dans le monde, si je choisis bien les modèles, les clients (il y a quelques hommes) apprécient mais c’est un métier et il faut de l’expérience pour ne pas trop se tromper.

Les prix sont bien sûr plus intéressants qu’en France puisque beaucoup de grossistes se fournissent en Thaïlande.

Voyage au Pays des Merveilles :

Comment t’organises-tu ?

Frank :

Le mieux possible ! J’achète, je poinçonne tous les articles en argent, je les expédie, les fait dédouaner, les enregistre et les vends sur les marchés.

Tout ça n’est pas vraiment facile mais c’est le prix d’une certaine indépendance.

Voyage au Pays des Merveilles :

Où te procures-tu les bijoux que tu revends France ?

Y a-t-il des villes spécialisées dans les bijoux en argent, ceux en jade, ceux ornés de pierres précieuses ?

Est-ce difficile d’acheter sans se faire avoir ?

Frank ?

Ça fait une quinzaine d’années que j’achète en Asie, Thaïlande, Inde mais aussi en France.

On trouve tout à Bangkok et à Chiang Aï, il faut chercher, rentrer dans les boutiques, comparer la qualité, les prix, l’accueil pour moi ça compte aussi, je préfère acheter même un peu plus cher dans une boutique agréable qu’à des gougnafiers chez qui souvent d’ailleurs ça finit mal.

Les pierres précieuses, les belles, les chères, je n’y touche pas, trop compliqué, trop technique, trop risqué mais sans doute très intéressant,. Un monde à part, des gens passent leur vie à vendre et acheter des saphirs, rubis, du jade, ils voient au premier coup d’œil qu’une pierre vaut 10, 100, 1000 ou 10 000. Ça se travaille, il y a des écoles, des instruments… .

Voyage au Pays des Merveilles :

Pourrais-tu envisager d’y vivre à temps plein et de monter un business ici.

Frank :

Je n’en ai pas trop envie, monter un biznèce, ça demande beaucoup d’énergie,. Je sais qu’il y a des gens qui réussissent à gagner pas mal d’argent ici, ils passent leur temps à travailler, sans doute qu’ils sont moins taxés qu’en France mais ils n’arrêtent pas.

Je vois tellement de gens prisonniers de leurs boulots, de leurs boutiques, qui amassent des fortunes assis derrière leur bureau, quand ils arrêtent, ils sont déjà vieux, usés.

Je pense qu’il est bien plus facile de gagner assez d’argent en France qu’en Thaïlande, pour vivre tranquillement en Thaïlande.

Voyage au Pays des Merveilles :

Sinon, l’âge de la retraite approche, pourrais-tu la passer ici ou au moins une grande partie de celle-ci.

Qu’est-ce qui te motiverait ?

Frank :

L’âge de la retraite, c’est pas pour tout de suite.

J’ai encore 9 ans à me cogner avant de toucher une demi-misère mais qui ferait un bon salaire en Thaïlande!

J’envisage (inch’allah, comme dirait l’autre) de venir davantage, 5, 6 mois maximum.

Ça tombe bien, la mauvaise saison en France correspond à la bonne en Thaïlande et inversement.

Voyage au Pays des Merveilles :

Est-ce que tu aurais des craintes à propos de cette expatriation ?

Quelles seraient-elles ?

Frank : Non, je suis libre, si ça ne marche pas, je rentre en France, c’est un pays que j’aime.

Voyage au Pays des Merveilles :

Qu’en pensent tes amis et relations en France ?

Frank :

Quand je leur parle de la Thaïlande, ça leur donne surtout envie de venir voir sur place !

Voyage au Pays des Merveilles :

N’as-tu pas de craintes à propos de la conjoncture politique actuelle (gouvernement militaire, loi martiale, état de santé du Roi, crise mondiale, etc.) ?

Frank :

Depuis qu’il y a des émeutes, des coups d’état, des répressions sanglantes, les farangs (étrangers occidentaux), à moins qu’ils n’aillent où ils ne faut vraiment pas aller, ne risquent pas grand-chose…

Il y a sans doute des moments dangereux, où il faut avoir du bon sens et un peu de chance, comme quand on prend sa voiture…

Si ça va trop mal, il faut partir.

Voyage au Pays des Merveilles :

As-tu des craintes à propos d’éventuels problèmes de santé ?

Frank : Non, à part des touristas plus ou moins sévères, quelques bronchites, angines et autres rhumes qu’on attrape de même en France, je n’ai rien eu d’autre.

Je sais qu’il y a des zones à palu mais je n’ai jamais rien pris contre sinon il y a longtemps et ça me détraquait l’estomac.

Il y aussi la dengue mais c’est un peu la roulette tropicale…

Les médecins, ils font des études, ils connaissent leur boulot… .

Voyage au Pays des Merveilles :

Souscris-tu des assurances santé ou/et rapatriement ou les deux ?

Frank :

je n’y ai jamais pensé.

J’imagine toujours qu’en payant mes voyages avec ma master carte, j’aurai la possibilité de me faire soigner et/ou rapatrier.

Que je pourrai me faire aider par le consulat ou rentrer plus tôt que prévu…

(Note de Voyage au Pays des Merveilles  : Si tu possède une MasterCard Gold ou une Visa Premier, l’assistance te couvre pendant les 90 premiers jours. Et ne compte pas trop sur l’Ambassade de France)

Voyage au Pays des Merveilles :

En cas de business expatriation, quelle solution envisagerais-tu pour ton hébergement ? Ta nourriture ?

Frank :

Location d’un appart ou d’une petite maison ou d’une chambre d’hôtel au mois…

La nourriture, on trouve tout ou presque, dans toutes les villes de Thaïlande, il y a plein de restaurants partout, tellement de choix, aucun problème.

Voyage au Pays des Merveilles :

Envisagerais-tu, à terme, d’acheter un condominium ou une maison ?

Frank :

Non, avec les lois thaïes, un farang n’est jamais complètement propriétaire et s’il l’est aujourd’hui il ne le sera peut-être plus demain.

Louer c’est parfait, surtout si comme moi on n’a pas d’enfants ;

Pourquoi s’encombrer d’une maison ?

Voyage au Pays des Merveilles :

Quels sont les endroits de Thaïlande que tu préfères et où, business ou retraite, tu pourrais t’installer ?

Et pourquoi ?

Frank :

J’aime bien Mae Sot où habite Nout, ça pourrait être ma base et puis aller visiter le pays quand l’envie me/nous viendrait.

Mae Sot c’est une ville agréable (bien qu’elle devienne un peu trop frénétique), moitié thaïe, moitié birmane, 7, 8 heures de bus de Bangkok, 1 heure en avion. Il y a beaucoup d’autres endroits encore préservés de l’invasion touristique où ça doit être sympathique de se poser.

Voyage au Pays des Merveilles :

Merci de ta gentillesse.

Tes réponses pourront aider d’éventuels candidats à la visite de la Thaïlande ou à l’expatriation ici.

Comme vous le constate, Frank est un pragmatique cool. Et il aime vraiment ce pays, son business et … Nout. Ce n’est pas un touriste PinPin.

Souhaitons lui Chock dee (Bonne chance)

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*