Accueil / Culture / Thaïlande, l’éléphant roi.

Thaïlande, l’éléphant roi.

 

Les éléphants sont malheureusement une race en voie de disparition.

Les éléphants encore en vie à notre époque sont l’éléphant d’Afrique (de savane ou de forêt) et l’éléphant d’Asie.

L’éléphant de Thaïlande est l’éléphant d’Asie.

elephant thailande

Plus petit que l’éléphant d’Afrique, il mesure de 2 à 3,50 mètres au garrot et ne présente qu’un seul “doigt” préhensile au bout de la trompe et de petites oreilles. Le crâne présent deux bosses proéminentes et les femelles, voire certains mâles n’ont pas de défenses.

Les espèces survivantes font localement l’objet de programmes ou de projets de réintroduction et de protection.

La trompe est un organe souple, et préhensile comportant entre 100 000 et 150 000 muscles qui leur sert pour porter l’eau et la nourriture à la bouche, tirer ou transporter des objets et pousser des cris. Elle pèse à elle seule plus de 100 Kilos.

La peau de l’éléphant est relativement épaisse, environ 2 cm, mais assez fragile et très sensibles aux parasites qui viennent nicher dans les nombreux plis.

La peau grise de l’éléphant est peu velue et est très sèche.

Pour toutes ces raisons, l’éléphant aime s’arroser d’eau, de boue et même de poussière qui détruisent les parasites.

elephant2

Si la légende des cimetières d’éléphants n’a pu être vérifiée, leur conscience de la mort est troublante et ils éprouvent une sorte de sentiment de deuil, face à celle d’un de leurs congénères. Ils reconnaissent le squelette d’un des leurs, même des années après et participent dans ce cas à un rituel compliqué.

Les éléphants ont une organisation sociale de type matriarcale qui existe depuis plus de sept millions d’années.

Les troupeaux sont composés d’une dizaine d’éléphantes et de jeunes éléphanteaux, après la maturité sexuelle les mâles quittent le groupe. Ils errent jusqu’à ce qu’ils fassent alliance avec d’autres jeunes mâles.

L’éléphant aimerait les fruits fermentés (7° d’alcool) et peut s’enivrer jusqu’à perdre sa sociabilité

Les éléphants peuvent dormir debout, mais ils se couchent s’ils sont parfaitement détendus.

 

L’éléphant est herbivore, il mange une grande variété d’éléments végétaux : herbes, plantes, feuilles, cannes à sucre, fruits (bananes), racines et tubercules, écorces voire même du bois tendre.

Les besoins alimentaires de l’éléphant sont colossaux.

Il peut passer de 16 à 20 heures à rechercher sa nourriture.

En se mettant debout sur ses pattes arrière, il peut à l’aide de sa trompe déployée manger des rameaux les plus tendres jusqu’à cinq ou six mètres de hauteur.

Il lui faut entre 150 et 260 kilos de nourriture par jour.

Durant des millénaires, l’homme a massacré les éléphants pour sa consommation et pour son ivoire.

D’ailleurs le “ Pays au million d’Eléphants”, devise du Laos est un slogan de plus en plus usurpé.

L’éléphant est aussi utilisé en agriculture et il existe encore au Laos des villages communautaires qui débardent les arbres avec des éléphants.

elephant 4

Au Laos, EléfantAsia est une association française à but non lucratif qui œuvre pour la sauvegarde de l’éléphant d’Asie. http://www.elefantasia.org /et qui fait un travail admirable.

La population des éléphants africains et asiatiques a été décimée, passant de plusieurs millions d’individus au début des années 1970 à quelques centaines de milliers 30 ans plus tard.

Le commerce des éléphants et de l’ivoire est interdit depuis 1989 en tant qu’espèce protégée.

Leur chasse est très réglementée.

Par contre, leur braconnage perdure.

L’éléphant est le symbole de la mémoire, de la sagesse, de la longévité, de la prospérité (Ganesh), de la bienveillance.

Depuis l’interdiction de l’exploitation forestière, la plupart des éléphants captifs en Thaïlande ont été utilisés pour l’industrie du tourisme ou ont survécu en mendiant dans les rues des grandes villes

Il existe quelques parcs nationaux où on peut encore voir des éléphants sauvages dans leur habitat naturel.

  • Le Kui Buri National Park dans la province de Prachuap Khiri Khan est l’un de ceux-ci.

Renseignez-vous avant d’y aller sur les périodes d’ouverture et les horaires des visites en téléphonant au 032-646292.

  • Si vous désirez avoir une expérience inoubliable avec les éléphants, vous pouvez visiter Ganesha Park, près de Kantchanaburi (Pont d la Rivière Kwai)

Ganesha (ou Ganesh), dans l’hindouisme est le dieu de la prospérité et en Thaïlande, il est considéré comme le dieu des éléphants.

C’est un centre pour les éléphants dont la devise, “Ce ne sont pas les éléphants qui travaillent pour nous, mais nous qui vivons au rythme des éléphants”, n’est pas usurpée.

Pas vraiment un “resort”, pas vraiment un “camp d’éléphants”, ce centre d’éléphant thérapie se présente plutôt comme “une maison familiale avec des éléphants” !

Ce centre soigne et accompagne, pour leur “retraite” des éléphants malades, victimes de mauvais traitements ou ne pouvant plus être utiles dans les centres d’attraction pour touristes.

elephant5

Vous pourrez partager la vie de ces éléphants, participer à leur entretien et à leur nourriture et vous baigner dans le lac avec eux, tout ça sous les yeux bienveillants de leur “mahout” (cornac).

Le logement est assuré dans cinq chambres confortables et calmes.

Il est conseillé de réserver pour des séjours de 1 à 6 jours : http://www.ganeshapark.com/reservation.htm#reserver

  • Il existe aussi de nombreux parcs d’attractions pour touristes avec balade à dos d’éléphants.
  • Chaque année, la ville de Surin (et sa région) propose, le 3e week-end de novembre, le “Round Up Festival” (festival des éléphants) des démonstrations de techniques d’entraînement pour le travail de l’éléphant et d’autres attractions et manifestations liées aux éléphants.

200 à 250 pachydermes participent à cette fête donnée au stade Srinarong et dans les rues de Surin et des environs. Ils exécutent acrobaties, parades, exercices de force, et dressent même des tableaux historiques et se promènent quotidiennement dans la ville où ils mendient des bananes et des morceaux de cane à sucre et parfois arrosent les passants.

Il est conseillé de se renseigner sur les dates exactes du “Round Up Festival”, car une foire portant le même nom, mais n’ayant rien à voir avec les éléphants, commence au moins huit jours avant, sur : http://www.tourismthailand.org/See-and-Do/Events-and-Festivals/Surin-Elephant-Round-up-and-Elephant-Show–4599 .

Vous l’aurez compris, l’éléphant, même si sa population diminue, est l’emblème de la Thaïlande et trônait encore il y a quelques années sur le drapeau thaïlandais.

drapeau thai

thail elphant flag

Les Thaïlandais sont toujours fiers de ces éléphants et les aiment beaucoup. Il n’y a qu’à voir la foule qui se précipite au “Round Up Festival” de Surin.

Texte et photos : Ferdex

Dominique est un voyageur passionné par les voyages et plus particulièrement les voyages en Thaïlande et en Asie, où il vit depuis plusieurs années.Il vous fait voyager sur ce blog et est aussi le directeur marketing du site Internet www.monimmobilierthailande.com/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*